Bannière FSH GRÉÉ

Mario Côté, La nuit, un certain rouge, 1,2, 3 (© Mario Côté) et 4 (© Galerie de l'uqam), 2001. Acrylique, photographie et photocopie sur toile, 152,5 x 228,5 cm. Crédits

Nouvelles publications

 

rse 2015

La responsabilité en éducation : transformations, ruptures et contradictions
C. Gendron, N. Bouchard, G. Raîche et M. Noël-Gaudreault (dir.). Revue des sciences de l'éducation, vol. XLI, no. 1, 2015.

 gagnon yergeau

La pratique du dialogue philosophique au secondaire
Mathieu Gagnon et Sébastien Yergeau
Québec : Presses de l'Université Laval, 2016.

ldg 2015 hs 2

Littérature pour réfléchir sur l'ÉCR et l'enseigner
Jean-Claude Desruisseaux et Madeleine Tchimou (dir.). Les Dossiers du GREE, Hors-série 2, mai 2015, 117 p.

Conférence de Chong-Yoon Chun et Yun-Rak Sohn

Penser l'éducation du caractère avec Aristote et Ricoeur
Chong-Yoon CHUN, chargé de cours, Université Hankuk (Corée du Sud)
Yun-Rak SOHN, professeur associé, Université Dongguk (Corée du Sud)

Informations pratiques

Vendredi 20 octobre 2015
de 12h40 à 13h45

UQAM,
Salle DS-1950
Pavillon J.-A.-DeSève, 1er étage

Résumé de la conférence

Volet 1 - Communauté de lecture. Espace pratique de l'éducation du caractère pour édifier l'identité narrative : À la lumière de la philosophie de Paul Ricœur, en particulier à partir de sa réflexion sur la compréhension de soi et l'identité narrative dans l’herméneutique du récit, nous tenons à dégager une nouvelle éducation du caractère dans l'éducation générale de l'Université. Pour nous, cette éducation vise à construire une communauté de lecture. Cette communauté fait de la classe un espace pratique et idéal qui permet aux étudiants d’instaurer l’identité de soi et d’acquérir la sagesse pratique (phronèsis), c’est-à-dire la capacité d’agir moralement et éthiquement dans des situations concrètes, en particulier par la médiation des œuvres littéraires. Grâce à la sagesse pratique, ils peuvent devenir les citoyens responsables et actifs au sein d’une société démocratique.

Volet 2 - L ‘éducation des citoyens et la question du caractère chez Aristote : Selon Aristote, l’État existe non seulement pour la vie mais pour une bonne vie des citoyens. Comme les vertues sont essentielles pour bien vivre, un bon État doit avoir soin de l’éducation de la vertu des citoyens. Or, il affirme que les sources de la persuasion du public sont logos (logique), pathos (émotion) et ethos (caractère), dont le dernier est le plus important. Si la vertu et le caractère sont si importants, que devons-nous faire dans l’éducation?

En savoir plus

Télécharger l'affiche de cette conférence

Visionner la conférence